Wednesday, May 29, 2013

La première phase du développement -- I --


La première phase du développement


-- I --
29 avril 2013


Que dire dans ce premier tome, à part parler de ce qui s'est passé depuis 50 ans et me présenter à vous avec toute l'humilité d'un homme que l'on a trainé dans la boue par maintes occasions. Dois-je décrire le développement de notre mouvement ? Celui que j'espère. Celui qui doit puiser au profond de nos êtres. Un soulagement de nous rassembler pour sauver cette terre que nous a confiée Odin.
Les druides nous ont d'ailleurs prévenu en s'appuyant sur le puissant Merlin que cette terre nous a été confiée pour la protéger contre celui qui lui fera du mal.
Je suis cet être sensible devant vous qui espère être rejoint par vous, millions de femmes et d'hommes, qui serez les adeptes d'une société différente.
Le vœux au plus profond de nous : être impatient pour crier notre volonté d'être un pour souffler et vibrer sous le claquement des étendards de nos ancêtres, poussant l’espérance de cette expression qui nous conduira à la victoire.

Ce que je ressens aujourd'hui, après les derniers grands rassemblements à l'appel d'un referendum, c'est que des millions d'êtres vivants en France ont, au fond d'eux mêmes, la volonté d'un changement radical pour une meilleure condition de vie. Non pas celle que veut nous faire croire ces médiocres politiciens qui ont oublié la douleur de ce chemin tous les jours entre bus, tramway et métro. Non pas vivre mais juste survivre . Je vois dans ces peuples de Gaulle du découragement et du dégoût. Car au fond de nous-mêmes gronde la colère de ce mal caché qu'est l'indignation. Ainsi que ce furieux désir de continuer le combat qui ne fera plus de vous des abstinences lors des élections mais, au contraire, des volontaires résistants pour un monde contre le fanatisme quel qu'il soit. Mais surtout contre ceux qui font tout pour nous tourner en ridicule juste parce que nous aimons nos menhirs et la légende du roi Arthur. Nous aimons la relation amoureuse et la nudité qui est pour nous une manière de vivre depuis l'aube des temps. Et nous devons changer et accepter les coutumes des autres ? Pour quoi faire ? Pour faire plaisir à des étrangers qui crachent sur nos traditions et qui s'insurgent contre notre fonctionnement tout en profitant de ses avantages.

Notre mouvement est jeune parce qu’il vient d'être enregistré. Mais il ne l'est pas car nous sommes là depuis longtemps… Et quand je dis longtemps, je devrais dire depuis l'aube des temps. Certains parlent de traces vikings remontant à 17 000 ans. Et depuis peu, la NASA a prétendu prouver notre existence il y a  35 000 ans !! Oui c'est évident ! Nous sommes le plus vieux peuple du monde et nous avons créé les langues, les traditions et une culture légendaires car nous avons été les premiers à écrire et à lire nos ordres.

Comment peut-on prétendre faire de nos peuples une nation rassemblée si nous n'avons pas d'ordre.
Oui, nous sommes une armée dont le feu et l'eau sont nos commandeurs. Nous devons respecter l'ordre et faire respecter cet ordre aux étrangers. Je n'ai rien contre les étrangers. Ils peuvent venir, nous les avons toujours protégés de leurs propres tribus qui voulaient très souvent les assassiner par non respect d'une loi. Mais en aucun cas ils ne peuvent posséder nos terres ou même commander voire même diriger. Les lois vikings sont strictes et il est hors de questions que je revienne dessus. Les lois ne sont pas faites pour changer mais pour devenir meilleures dans nos besoins journaliers et, comme le disait le roi : « seulement si cela m'apporte une quelconque importance. »



No comments:

Post a Comment